EXILS, Celles qui restent et celles qui partent

création 2020

***

7 avril 2020, Grenoble, Festival Les Détours de Babel

10 avril 2020, Hardelot, ouverture du Printemps médiéval

fjuilllet 2020, Festival de Chaillol

*

  De tous temps, de toute époque, l'exil s'est déposé dans le paysage des hommes... et dans le chant des femmes.

 

   Celles des premiers récits bibliques, Saintes du Scandale selon les mots d'Erri De Luca, qui se sont mises en exil volontaire ; exil géographique loin de leur terre ou exil « en-dehors » de leur propre corps, se prostituant ou se donnant à des vieillards pour assurer la descendance de leur peuple. Celles des 12è et 13è siècles, femmes-poètes trouvères et trobairitz, qui au contraire ont dû rester « au pays » à attendre, inquiètes, l'homme aimé parti en croisade. Et puis toutes les autres... jusqu'à nous : Séfarades, Albanaises exilées en Italie, Syriennes, etc.

 

      Trobar Project vient donner une voix à ces femmes, embrassant les croisements d'époque, de lieu, de langages et d'histoires ; toutes ont en commun ce rapport organique à la terre, celle que l'on quitte, celle que l'on convoite ou celle qui nous retient... Psalmodies mystiques, chants traditionnels, chants de trouvères (les premiers poèmes dans notre langue vernaculaire), chants séfarades, textes poétiques glanés sur les chemins, tous chantent ces exils. Il y sera question d'hommes aussi : ceux aimés, mais également ceux, amis complices, qui ont su judicieusement offrir leurs mots pour exprimer au plus juste la souffrance des femmes. Hommage leur est également rendu.

 

        Une composition de Thierry De Mey, commandée conjointement par le Festival de Chaillol, Les Détours de Babel et le Printemps Médiéval d'Hardelot, donnera à ce programme un très bel ancrage dans notre temps contemporain, la question de l'exil se faisant plus cuisante que jamais.

 

      Le Trobar Project explore ce vaste kaléidoscope émotionnel et sentimental à travers la voix d'Eugénie De Mey accompagnée de Julien Lahaye aux percussions, Pierre Hamon aux flûtes et Jean-Christophe Brizard, basse profonde et récitant, quatuor complice et soudé dans un même désir de varier les timbres, les palettes vocales et instrumentales, afin de se mettre au service d'un chant le plus sensible possible...

 

AVEC

Eugénie De Mey, chant

Pierre Hamon, flûtes

Julien Lahaye, percussions

 

MUSIQUES

Chants de trouvères, chants séfarades,...

Création de Thierry De Mey

 

COPRODUCTION Festival de Chaillol, Détours de Babel / Grenoble, Printemps médiéval d'Hardelot